Djamtum Développement

 

une dimension incontournable.

Quand partir ?

 

La saison des pluies s’étend de la mi-mai à mi-novembre avec  une pluviométrie plus accentuée en juillet et août.

La période la plus agréable pour visiter le pays se situe donc  pendant la saison sèche.

Le mois de Septembre marque la fin des pluies abondantes. Jusqu’en Novembre les températures sont agréables autant sur la Côte qu’au Foutah Djallon. Les paysages sont verts et les chutes d’eaux sont impressionnantes.

Dès décembre, les températures se rafraîchissent même si le climat reste sec. C’est une excellente saison pour pratiquer la randonnée et s’adonner aux plaisirs marins. Au Foutah Djallon, l’harmattan souffle et les nuits sont parfois glaciale sur le plateau et en altitude. Le soir, une veste s’avère indispensable pour les plus frileux.  

A partir du mois de mars jusqu’au début de la saison des pluies en mai, les températures augmentent progressivement pour atteindre les 35°C.

Mai et juin sont les mois les plus chauds.  La végétation se rabougrie et jaunie. Les paysages sont plus secs. Les nuits sont plus étoilées et les longues soirées chaudes sont un vrai délice.

La température de la mer reste agréable toute l’année et se situe entre 23 et 28°C.

 

Les formalités​ d'entrée en Guinée

 

Adressez-vous à l’ambassade de Guinée dans votre pays de résidence munis des documents suivants : passeport en cours de validité (valable 6 mois après la date prévue du retour),  carnet international de vaccination (fièvre jaune obligatoire).

Les ressortissants du Maroc et de la CEDEAO ( Sénégal Mali, Gambie, Nigéria, Côte d’Ivoire, Nigéria, Ghana, Mali, Niger, Burkina Fas, etc.) n’ont pas besoin de visa.

 

 

Information sécurité

RAS, en construction

 

 

Recommandations santé

 

Pour les voyageurs qui n'habitent pas au moins la moitié de l'année en Guinée,  nous vous conseillons de consulter votre médecin généraliste quelques semaines avant votre départ afin qu’il vous renseigne sur les précautions médicales nécessaires.  Les Instituts de médecine tropicale mettent à disposition des recommandations spécifiques par pays.

Les recommandations suivantes sont couramment faites aux voyageurs se rendant en Guinée :

 

Prophylaxie contre le paludisme

La Guinée est une zone de malaria et à ce titre un il est conseillé de prendre une prophylaxie contre le paludisme et d’emporter un curatif dans sa pharmacie de voyage.  En outre l’utilisation de répulsif à moustique doit être systématique dès la tombée du jour et durant la soirée. Des vêtements longs peuvent également assurer une protection efficace contre les piqures de moustiques.

 

Vaccinations

Le vaccin contre la fièvre jaune  est obligatoire et peut faire l’objet de contrôle à l’entrée. Se munir donc de  votre carnet international.

Les vaccins suivants sont  fortement recommandés : tétanos et diphtérie, rage.

        

L’eau

Il est déconseillé de boire l’eau du robinet à l’arrivée à Conakry, même si l’on vous assure qu’elle est propice à la consommation. On peut se procurer facilement de l’eau minérale non gazeuse partout en Guinée. Lors de trekkings de plusieurs jours, emporter du matériel de désinfection d’eau avec vous : micropure forte, Sureau que l’on trouve localement,  gourdes, pompes portatives Katadyn.

L’Hôtel Djamtum à Labé vous sert de l’eau de forage régulièrement désinfectée contre les virus, les bactéries et les parasites.

 

Trousse à pharmacie personnelle

En plus de vos médicaments indispensables, pensez à prendre quelques médicaments par précaution : antalgiques, anti-infectieux intestinal, un anti diarrhéique , désinfectant pour la peau, pansements etc.